ban home

Primes et gratifications attribuées à l’employé

Primes et gratifications attribuées à l’employé

Il existe plusieurs types de gratifications. Elles peuvent prendre la forme de don aux employés d’une certaine part des bénéfices de l’entreprise. Les gratifications peuvent être données indépendamment de la performance des individus ou des équipes. Elles peuvent également prendre la forme d’une prime pour l’ensemble de l’entreprise en fonction de la performance de celle-ci (bonus à l’échelle de l’organisation). Beaucoup d’entreprises offrent des incitations à leur main-d’œuvre pour accroître la productivité ou fournir un meilleur service aux clients. Il existe diverses méthodes d’incitation que les entreprises peuvent utiliser et en tant qu’employeur. Il doit mettre en place un élément de rémunération ou d’incitation lié à la performance qui aidera son entreprise à prospérer davantage. Cela pourrait se faire par commissions, bonus, gratifications ou une autre forme d’incitation comme une adhésion de vacances ou d’autres activités par exemple. Le but des primes de partage des bénéfices est d’encourager les employés à comprendre comment leur travail affecte les performances de l’entreprise et à améliorer la rentabilité de l’entreprise.

Connaître les notions de primes discrétionnaires et non discrétionnaires

Comme le nom l’indique, les primes discrétionnaires sont payées à la discrétion de l’employeur. Cela signifie plusieurs choses. Dans un premier temps, les droits de bonification ne sont pas inscrits dans les contrats des employés. De plus, la norme de performance requise pour déclencher un bonus est flexible, tout comme le montant de la prime payée. Pour que les bonus discrétionnaires créent un encouragement, les employés doivent croire qu’ils recevront une prime pour une bonne performance. Les primes discrétionnaires sont laissées à la libre appréciation de l’employeur.

Par contre, les primes non discrétionnaires sont fondées sur des critères de performance définis. Les droits de bonification et de gratification peuvent être inscrits dans le contrat de travail. Les employés savent quels objectifs ils doivent atteindre pour recevoir un bonus. Si les objectifs sont atteints, l’employé sera légalement obligé de payer des bonus même si d’autres facteurs entraînent une contrainte sur les finances et les dénombres comptable de l’entreprise.

Exemples concrets

La Commission est un paiement basé sur la performance du travailleur ou de l’équipe. Celle-ci est plus fréquente chez les vendeurs, car ils ont souvent des salaires de base plus bas que les autres travailleurs.

En revanche, les bonus sont généralement liés à la performance globale de l’entreprise dans son ensemble. Ils peuvent également être faits pour récompenser les performances personnelles exceptionnelles.

Il existe également les pourboires que touchent généralement les travailleurs de l’hôtellerie, de la restauration. Mais ils sont également communs pour les conducteurs de taxis, ou les coiffeurs et coiffeuses. Ce sont de petits paiements « gratuits » effectués par les clients aux employés lorsqu’ils sont satisfaits de la qualité du service.

Quoi qu’il en soit, les diverses formes de gratifications n’existent pas au même titre qu’un devis externalisation paie et du social. Quelles qu’elles soient, toutes formes de bonus et gratifications doivent être liées à la performance de l’employé. Encore plus important, l’employeur est entièrement garant de sa distribution.

Pour trouver l’expert-comptable qui vous correspondra le mieux : cliquez-ici

 

Vous recherchez un Expert-Comptable ?

Nous avons sélectionné 800 cabinets-comptables pour leurs conseils et leurs tarifs.
Comparez 3 comptables ici !